Les banques et les organismes de crédit peuvent accéder au FICP. D’ailleurs, ce fichier a été mis en place pour ces établissements. L’intérêt est de leur permettre de vérifier que l’individu n’est pas inscrit dans ce fichier. Généralement, le FICP est donc avant tout consulté lors des demandes de crédit, mais les établissements peuvent également y accéder quand ils le souhaitent. Il est donc vivement conseillé de se régulariser au plus vite lorsque l’on est fiché au FICP afin de pouvoir effectuer différentes démarches bancaires sans encombre.

Les informations accessibles

Lorsqu’une banque ou un organisme de crédit accède au FICP il va pouvoir découvrir différentes informations concernant l’individu, si celui-ci est inscrit au FICP. Auquel cas, son nom, ses prénoms, la date et son lieu de naissance seront indiqués, permettant à la banque d’identifier la personne. Ensuite, elle va pouvoir découvrir qu’elle est la nature et la date du fichage. Toutes ces informations, les banques et les organismes de crédit peuvent donc y accéder légalement et quand ils le désirent. Par contre, ce fichier est automatiquement mis à jour, ce qui signifie qu’à partir du moment où la situation de l’individu est régularisée ou lorsque le délai est écoulé, les informations le concernant sont immédiatement radiées sans que la banque et les organismes ne sachent que l’individu fût inscrit au FICP.

Pour quelles raisons

Quelles sont les raisons qui peuvent autoriser ou inciter les banques et les organismes de crédit à consulter le FICP. Il n’y en a pas vraiment, puisque ces différents établissements peuvent accéder au fichier quand ils le souhaitent.

En général ces établissements accèdent au FICP lors d’une demande de crédit. Ainsi, quand un client sollicité un emprunt, la banque ou l’organisme auprès duquel il s’est adressé va systématiquement vérifier qu’il n’est pas inscrit au FICP. Il s’agit d’une garantie pour s’assurer que la personne n’est pas dans une situation à risque. Si elle est inscrite au FICP, rares sont les établissements qui acceptent la demande de crédit.

Cependant, il n’est pas rare que les banques consultent également ce fichier lors d’une demande d’ouverture de compte ou pour l’accès à un produit ou à un service bancaire, même lorsque celui-ci n’a pas de lien avec un crédit. La banque doit alors préciser qu’elle effectue une étude de risque pour accéder au FICP. La banque peut alors refuser la demande d’ouverture de compte ou un nouveau moyen de paiement si la personne est fichée.

Les contraintes d’un fichage FICP vont donc au-delà de la sphère des crédits.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>