Il n’est jamais agréable d’être inscrit au fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers. Lorsque c’est le cas, tout devient plus compliqué notamment pour emprunter de l’argent. Le mieux est donc d’éviter si possible de se faire ficher. Pour cela, il faut connaître les raisons qui entraînent une inscription au FICP. Nous allons détailler ces différentes raisons au sein de cet article. Pour ceux qui sont déjà fichés, sachez qu’il est également possible d’en sortir sans devoir attendre le délai maximum de 5 ans. Nous évoquons ces différentes façons de sortir du FICP dans un autre article.

Un fichage contraignant

Dans un premier temps, il faut savoir que n’importe quelle banque ou organisme de crédit peut accéder légalement au FICP. D’ailleurs, naturellement ces établissements vérifient que le demandeur de crédit n’y est pas fiché avant de regarder en détail son dossier. Si c’est le cas, alors il y a de fortes chances que l’établissement refuse la demande. En effet, ce fichier est indication sur l’état de santé financier du demandeur. Etre fiché indique le plus souvent que sa situation financière est relativement critique et qu’il est très probable qu’il ne puisse pas rembourser son crédit à temps. Il s’agit de la principale conséquence d’un fichage au FICP. Au quotidien, être inscrit FICP ne sera donc pas vraiment dérangeant comparé par exemple à un fichage FCC (fichier central des chèques). Par contre si vous êtes inscrit au FICP est que vous désirez obtenir un prêt, alors le mieux est de sortir de ce FICP.

Ce qui entraine une inscription au FICP

On dénombre 6 causes qui entraînent une inscription au FICP :

  • Lorsque l’emprunteur a deux mensualités de retard, c’est-à-dire lorsqu’il n’a pas payé deux échéances. Attention, car certains établissements de crédit n’hésitent pas à vous ficher dès qu’un seul retard de paiement a eu lieu
  • Lorsqu’une mensualité accuse un retard de plus de 60 jours par rapport à la date d’échéance. Dans ce cas la banque n’attendra pas les 2 mensualités pour vous inscrire au FICP
  • Lorsque le compte courant a un découvert supérieur à 500 € par rapport au découvert autorisé et que ce découvert dépasse les 60 jours suivant la mise en demeure de payer par la banque
  • Lorsque l’organisme de crédit met en demeure l’emprunteur pour payer l’intégralité du crédit. Cette mise en demeure fait suite à plusieurs incidents.
  • Si l’emprunteur est poursuivi en justice pour défaut de paiement
  • Lorsque l’emprunteur dépose un dossier de surendettement auprès de la Commission de Surendettement

Il suffit de se retrouver dans l’une de ces 6 situations pour être inscrit au FICP. Par contre, il faut savoir que si on est inscrit au FICP pour un crédit, un nouvel incident pour ce même crédit ne sera pas déclaré, seul le premier compte.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>