Dans le monde de la finance personnelle, certains termes peuvent paraitre incongrus. Pourtant, il est important de les connaitre afin de pouvoir mieux comprendre la mécanique bancaire générale. Parmi ces néologismes, il est intéressant de s’attarder sur le terme FICP FCC. Ces deux fichiers jouent un rôle central dans le secteur du crédit personnel. Voici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

FICP et FCC, les définitions de ces anagrammes

couple-banqueLe plus important de ces 2 fichiers n’est autre que le FICP. Cette anagramme signifie Fichier national des Incidents de Remboursement. Concernant le FCC, il signifie Fichier Central des Chèques. Concrètement, ces 2 fichiers sont rattachés à des bases de données géantes qui contiennent tous les historiques bancaires de tous les particuliers.

Le FICP permet de tout savoir sur des problèmes liés à des mensualités non versées (ou refusées temporairement) dans le cadre, par exemple, d’un crédit. Il peut s’agir de tous types de crédit allant du crédit à la consommation au crédit immobilier. Dès un retard de 2 mois, le nom du mauvais payeur est inscrit sur ce fichier.

Aussi, le FCC recense tous les problèmes d’une personne donnée quant à ses chèques impayés (aussi appelés des chèques « en bois »).

Grâce à ces 2 outils, les organismes bancaires, mais aussi certains commerçants proposant des formules de crédits (téléphonie mobile, boutiques de vêtements, etc…), peuvent connaitre le profil de la personne demandant un crédit. Les particuliers n’ont évidemment pas accès à ces fichiers. La seule alternative est de réaliser une demande uniquement orale auprès de la BDF, à savoir la Banque de France.

Les conséquences d’une inscription sur ces fichiers

Dans la plupart des cas, ce fichage entraine un refus concernant l’éventuelle contraction d’un nouveau crédit. Clairement, les personnes recensées dans ces 2 fichiers sont en situation de surendettement. Une fois sur ces fichiers, il sera alors complexe de convaincre un organisme que vous êtes un bon payeur.

Concernant le FCC, cela empêchera toute personne fichée de disposer d’un nouveau moyen de paiement.

Toutefois, des organismes de crédit spécialisés permettent aux personnes fichées de souscrire à un nouveau crédit. Cela étant, il est indispensable d’être propriétaire et le montant emprunté ne pourra pas dépasser 70 % du bien (qui sera immédiatement hypothéqué).

Comment ne plus être fiché sur le FICP et le FCC ?

couple-projetAfin de ne plus être considéré comme un mauvais payeur aux yeux des organismes de crédit, il est possible de ne plus être fiché. Pour cela, il faut régler ses dettes auprès des organismes concernés. Dans la plupart des cas, des arriérés sont à verser et des timbres fiscaux doivent être payés.

Si la personne ne peut pas rembourser ses dettes, elle devra alors attendre une période de 5 ans avant que son nom ne disparaisse de ces fichiers.

Quid du FICOBA ?

Enfin, un dernier fichier est souvent utilisé par les organismes de crédit comme le Trésor Public, il s’agit du FICOBA (Fichier des Comptes Bancaires et Assimilés). Il permet de connaitre tous les comptes bancaires et autres produits d’épargne détenus par un potentiel mauvais payeur. Celui-ci a pour but d’empêcher toute fraude et tout refus de paiement (alors que des fonds sont disponibles).

  1. J aimerais avoir un crédit perso je suis FICP est-ce possible ou dois je demander merci de me renseigner ma demande est de 1000€

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>